en deuil, la mode britannique amende sa vogue week

en deuil, la mode britannique amende sa vogue week

en deuil, la mode britannique amende sa vogue week

La reine Elizabeth II avait créé la shock en 2018, lors d’une apparition au défilé de Richard Quinn, pendant la vogue week de Londres. L’picture de la monarque, habillée de tweed bleu clair, plaisantant avec sa voisine, Anna Wintour, la rédactrice en chef de Vogue, avait alors charmé tout le gotha de la mode. L’édition 2022 de cette grand-messe promet d’être plus morne.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Mort d’Elizabeth II : un deuil mondial pour « une reine d’exception »

Le programme des défilés des collections de prêt-à-porter féminin pour la saison printemps-été 2022, qui devait se dérouler dans la capitale britannique, du vendredi 16 au mardi 20 septembre, est remanié. Prévue après la vogue week de New York et avant celles de Milan et de Paris, la semaine de la mode londonienne tombe durant les dix jours de deuil nationwide imposé par le protocole millimétré précédant les funérailles d’Elizabeth II. La date de cette cérémonie n’est pas encore publique. Mais, sans attendre, deux grandes maisons de mode ont annoncé annuler leur défilé.

Coup dur

« Par respect » pour la période de deuil, la marque de luxe Burberry a confirmé, jeudi 8 septembre, renoncer à la tenue de son défilé prévu le 17 septembre. C’est un coup dur pour le petit monde de la mode britannique. Burberry, poids lourd de l’économie du secteur outre-Manche, devait signer son retour au calendrier officiel de la vogue week de Londres. En mars, un mois après la tenue de la semaine officielle consacrée aux collections automne-hiver, la marque de luxe avait présenté ses silhouettes lors d’un banquet dans le Central Corridor Westminster, un édifice historique situé en face de l’abbaye de Westminster, à Londres.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Elizabeth II : une certaine idée du model

Riccardo Tisci, le directeur artistique de la marque au tartan, avait alors retrouvé son public, après avoir présenté ses collections pendant deux ans, en 2020 et en 2021, uniquement sur Web, compte tenu des mesures sanitaires imposées par la pandémie. Cette fois, celui qui est chargé de relancer la marque britannique depuis 2018 devait être la star de cette semaine officielle.

Raf Simons est, lui aussi, contraint de renoncer à la présentation de ses collections à Londres, prévue vendredi 16 septembre dans la soirée. Le créateur belge, codirecteur créatif de la marque italienne Prada, avait décidé de dévoiler ses créations outre-Manche pour la première fois. Il n’a « pas encore communiqué » s’il envisageait de reprogrammer cet évèénement, selon un porte-parole de la marque en France.

Code vestimentaire précisé

La chambre britannique de la mode, le British Vogue Council (BFC), qui gère l’organisation des cent dix défilés de cette édition 2022, n’a cependant pas appelé les créateurs concernés à démonter leur podium et à renoncer à leurs présentations. Pour l’heure, la fédération a fait half de recommandations en invitant les marques à annuler les seuls défilés prévus au jour des funérailles et à renoncer aux autres événements « non essentiels ». Les maisons devront alors annuler les soirées, les cocktails et autres inaugurations de boutiques.

Il vous reste 17.38{7f51ac40f6214d9cc962c00cd1c80ca1639aba1a1e3c5bebbfbfbe6307cdff68} de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Reply